La chaire en bref

Dirigée par le professeur Jérôme Dupras, la Chaire de recherche du Canada en économie écologique est rattachée au Laboratoire d’économie écologique, situé à l’Institut des Sciences de la Forêt tempérée, de l’Université du Québec en Outaouais. Elle est constituée d’une vaste équipe de chercheurs et d’étudiants gradués, qui a pour objectif de mieux comprendre et de mesurer la contribution de la biodiversité et des écosystèmes au bien-être humain.

Dans cette ère de grands bouleversements environnementaux, où les effets des changements climatiques et de l’érosion de la biodiversité constituent des préoccupations majeures à l’échelle mondiale, l’équipe de la Chaire vise, par ses travaux de recherche, à donner de nouveaux éclairages sur diverses questions de société, et à faire la démonstration scientifique qu’il est possible de concilier environnement et économie, et le bien-être des communautés.

Les travaux de la Chaire permettent de faire progresser la recherche et les connaissances dans les domaines de l’économie écologique et des services écosystémiques, par la production de savoirs nouveaux, le développement méthodologique et le développement de perspectives nouvelles sur la gestion des écosystèmes. L’originalité de son programme de recherche réside dans une démarche interdisciplinaire qui permet la combinaison des éléments des sciences que sont la géographie, l’écologie, l’aménagement du territoire et l’économie. Les résultats de cette approche hautement intégrative offrent une lecture à la fois pertinente des interactions humains-territoire pour les praticiens de l’interdisciplinarité en sciences et les acteurs de la gouvernance territoriale. Ce programme trouve écho autant dans la littérature scientifique, les applications pratiques, qu’auprès du grand public.

Titulaire de la Chaire

Jérôme Dupras professeur au Département des sciences naturelles de l’Université du Québec en Outaouais (UQO), est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en économie écologique et dirige depuis 2015 le Laboratoire d’économie écologique situé à l’Institut des Sciences de la Forêt tempérée. Il est titulaire d’un doctorat en géographie et d’un baccalauréat en biochimie de l’Université de Montréal, et a réalisé un stage postdoctoral au Département de biologie de l’Université McGill. 

Ses intérêts de recherche se centrent sur l’évaluation économique des services écosystémiques, la relation entre les écosystèmes et la production de services écosystémiques, et la gouvernance et l’aménagement du territoire.